Rupa Subramanya

Headshot of Rupa Subramanya

Rupa Subramanya

chercheure et auteure

Rupa Subramanya est chercheure et auteure titulaire de diplômes d’études supérieures en économie et en affaires internationales de l’Université Carleton, cumulant plus de dix années d’expérience dans l’analyse des politiques publiques fondée sur des données probantes ayant une grande incidence, et ses commentaires se concentrent sur l’Inde et la région de l’Asie Pacifique. Mme Subramanya est actuellement chroniqueuse au National Post et au Nikkei Asia, avec une attention particulière aux enjeux liés au Canada, à l’Inde et à l’Asie Pacifique.

Mme Subramanya a habité dix ans en Inde, où elle écrivait régulièrement au sujet d’enjeux économiques et liés aux politiques publiques pour des publications comme The Wall Street Journal, Foreign Policy et The Globe and Mail, entre autres. Elle a rédigé des rapports sur des enjeux relatifs à l’Inde et à l’Asie Pacifique pour des groupes de réflexion canadiens et indiens et elle est coauteure du livre à succès Indianomix, publié chez Random House en 2012 et réimprimé en livre à couverture souple en 2015.

Les textes de Mme Subramanya au sujet de la violence faite aux femmes en Inde l’ont amenée à corédiger un article en première page du The Wall Street Journal (2013), qui a remporté la prestigieuse distinction de la Society of Publishers in Asia et qui fait partie d’une anthologie publiée par Harper Collins. Sa récente recherche sur la violence sectaire en Inde a été largement citée, notamment dans The Financial Times (2017).

Elle accorde régulièrement des entrevues aux médias internationaux, notamment The New York Times, Financial Times, la BBC News, ainsi qu’à des groupes de réflexion comme le Hudson Institute. Ses recherches et ses écrits ont été cités lors de débats parlementaires en Inde et en Australie.

Mme Subramanya a participé comme conférencière à bon nombre de séminaires et de conférences sur invitation. Entre autres, elle a donné des présentations à des fonctionnaires et à des dirigeants de la sphère des entreprises et de la société civile. Elle a pris la parole ou a été invitée à titre de panéliste à plusieurs forums, dont ceux de l’American Enterprise Institute, du Liberty Fund, del’India Trilateral Forum du ministère suédois des Affaires étrangères, de la National Nuclear Security Administration des États-Unis ainsi que de l’Asia Society.