Sondage d'opinion national de 2015 : Perspectives des Canadiens sur le Partenariat transpacifique

Sondage d'opinion national de 2015 : Perspectives des Canadiens sur le Partenariat transpacifique

Depuis plus de 10 ans, le sondage d'opinion national de la Fondation Asie Pacifique du Canada examine les opinions et les attitudes des Canadiens à l'égard des relations du Canada avec l'Asie. Cette année, la Fondation a confié à EKOS la réalisation d'un sondage auprès de 1 544 Canadiens qui portaient sur les attitudes au sujet du Partenariat transpacifique (PTP). Les principales constatations sont décrites ci-après.

Les Canadiens sont partagés au sujet du PTP

Environ deux cinquièmes (41 %) des Canadiens appuient l'accord commercial éventuel, alors qu'une proportion pratiquement égale de Canadiens (38 %) s'y opposent. Dans le contexte de sondages précédents sur les attitudes des Canadiens au sujet du PTP, ces résultats indiquent que le public est de plus en plus partagé au sujet de l'accord commercial.


Les Canadiens s'attendent à ce que le PTP produise de bon et de mauvais résultats

Présentement, les opinions sont partagées pour ce qui est des résultats, bons ou mauvais, du PTP sur l'économie du Canada. Dans l'ensemble, le tiers (33 %) des Canadiens pensent que l'accord sera bénéfique pour l'économie, près du tiers (31 %) estiment qu'il sera néfaste pour l'économie et 15 % croient qu'il ne sera ni bon ni mauvais pour l'économie du Canada.


Pour ce qui est de résultats spécifiques, les Canadiens voient le PTP comme comportant un ensemble de retombées positives et négatives. D'un côté, la majorité des répondants pensent que le PTP fera perdre des emplois (61 %). D'un autre côté, des groupes majoritaires s'attendent à une baisse de prix pour les consommateurs (51 %), se disent d'accord sur le fait que le PTP diminuera la dépendance du Canada par rapport au marché des É.-U. (60 %) et considèrent que le PTP entraînera des relations plus amicales avec d'autres pays (65 %).


Les Canadiens appuient les accords de libre-échange avec les pays membres du PTP

Les Canadiens se considèrent comme favorables au libre-échange. En tout, 66 % des répondants ont dit qu'ils appuieraient des accords de libre-échange avec d'autres pays en général. Une majorité (52 %) de répondants ont indiqué que le commerce international a aidé l'économie canadienne en général, alors que 32 % sont d'avis que le commerce international a nui à l'économie du pays.


On constate un appui solide à l'égard d'accords commerciaux avec des pays particuliers de la zone du PTP. Une majorité de Canadiens appuient un accord de libre-échange (ALE) avec neuf des onze autres pays du PTP. L'appui à l'égard des ALE est particulièrement élevé pour certains des signataires importants du PTP, dont l'Australie (77 %), les É.-U. (77 %) et le Japon (70 %). On constate un écart net entre l'appui ferme des Canadiens à l'égard du commerce et des accords de libre-échange en général, et leur appui mou envers l'accord particulier du PTP.

Les Canadiens sont peu informés au sujet du PTP

Les résultats montrent que les Canadiens sont peu informés au sujet du PTP. Les réponses les plus courantes à trois des quatre questions du sondage étaient « ne sais pas ». En particulier, les Canadiens ne savent pas quels pays font partie du PTP. Par exemple, un nombre plus élevé de Canadiens ont indiqué erronément que la Chine faisait partie du PTP (33 %), comparativement à ceux qui ont correctement indiqué que la Chine n'était pas membre du PTP (20 %). Ceux qui connaissent le mieux le PTP ont également tendance à être les plus favorables à son égard.



L'appui à l'égard du PTP augmentera probablement

Les Canadiens appuieront le commerce international et les accords de libre-échange (ALE). Dans la plupart des cas, les Canadiens appuient fermement les ALE bilatéraux avec les pays membres du PTP. Cela laisse entendre que les attitudes des Canadiens envers le PTP ne sont pas encore harmonisées avec leurs attitudes positives à l'égard du commerce en général.

L'une des raisons pour lesquelles l'appui pour le PTP est moindre que celui pour le commerce en général découle tout simplement du manque de connaissances des Canadiens par rapport à cet accord. Cela est compréhensible. Les négociations ont eu lieu en secret et le public a été peu exposé à la teneur potentielle de l'accord. La couverture médiatique n'a parlé du PTP que tout récemment, alors que les pays participant aux négociations se rapprochaient de l'accord final. Les citoyens en sont encore à apprendre ce qu'est le PTP.

Plus important encore, peut-être, les pays qui se trouvent dans la zone du PTP demeurent entourés de mystère. Les Canadiens ont tendance à préférer le commerce et les accords commerciaux avec les pays à qui ils font confiance. À cet égard, le PTP comporte plusieurs pays pour lesquels les Canadiens éprouvent du respect et de la confiance, mais ils n'ont pas encore fait le lien. Alors que la sensibilisation à la teneur du PTP donnera aux Canadiens des renseignements importants leur permettant d'évaluer l'accord de manière informée, en élucidant la question des pays qui y participent, on fera probablement basculer les Canadiens indécis dans le camp favorable.

 

 

Use 'AND' or 'OR' to refine your search.

Use quotes " " to get exact matches or remove them to get more results.