Yves Tiberghien

yves tiberghien

Yves Tiberghien

Professeur, Département de sciences politiques, Université de la Colombie-Britannique

Yves Tiberghien (doctorat de l’Université Stanford, 2002) est professeur au Département de sciences politiques de l’Université de la Colombie-Britannique. Il est également directeur émérite de l’Institute of Asian Research de l’UCB; directeur général du China Council de l’UCB; codirecteur du Centre for Japanese Research de l’UCB; président de Vision20; et agrégé supérieur de recherche au Global Summitry Project de l’École Munk des affaires internationales de l’Université de Toronto. Yves est à la tête des activités de l’UBC dans le domaine des politiques asiatiques.

Yves a été boursier de l’Université Harvard de 2004 à 2006. Il a également été boursier de la Fondation du Japon au ministère japonais des Finances, à l’université de Keio et au GRIPS (Tokyo). En 2010-2011, il a été professeur invité à l’Université nationale Chengchi de Taïwan, ainsi que membre de l’Institut d’Asie de l’Est à l’Université de Pékin, à l’Université Fudan, à l’Université Keio et à l’Université de Taïwan.

Il est spécialiste de l’économie politique comparée de l’Asie de l’Est, de l’économie politique internationale et de la gouvernance mondiale, avec un accent empirique sur la Chine, le Japon et la Corée. En 2007, il a publié Entrepreneurial States: Reforming Corporate Governance in France, Japan, and Korea (Cornell University Press, série « Political Economy »). Il a également publié de nombreux articles et chapitres de livres sur l’économie politique du Japon et de la Chine, sur la gouvernance mondiale, sur la politique mondiale en matière de changement climatique et sur la gouvernance de la biotechnologie agricole en Chine et au Japon.

Yves travaille actuellement sur un projet pluriannuel sur le risque systémique et l’innovation en matière de gouvernance mondiale : le rôle de la norme et de l’entrepreneuriat politique. Ce projet approfondit ses travaux sur le rôle de la Chine, du Japon et de la Corée au sein du G20 et sur les questions économiques et environnementales mondiales, qui sont financés par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Ses publications les plus récentes comprennent deux livres (L’Asie et le futur du monde, Paris : Presses de Sciences Po, 2012; dont une version chinoise revue et augmentée, publiée par l’Académie chinoise des sciences sociales en mars 2015; et Leadership in Global Institution-Building: Minerva’s Rule, volume édité, Palgrave McMillan, 2013). À l’heure actuelle, il travaille à la rédaction d’articles et d’un livre sur le rôle de la Chine dans la gouvernance mondiale. Il a également publié  The Political Economy of East Asia: Regional Transformation and Global Impact (Palgrave, 2016).

Il a publié plusieurs articles sur l’échiquier géopolitique du G20 et sur le rôle de la Chine au sein du G20. En tant qu’agrégé supérieur de recherche du Global Summitry Project à de l’École Munk des affaires internationales, il participe régulièrement aux réunions du G20 (notamment à Cannes en 2011, à Los Cabos en 2012 et à Saint-Pétersbourg en 2013).