Arctic Landscape at sunset

Une Politique Arctique Canadienne pour l'Indo-Pacifique

Comprenant près de 40 % de la masse continentale du Canada et 162 000 km de son littoral, l’Arctique est un élément essentiel de l’identité nationale du Canada et fait partie intégrante de notre histoire et de notre culture. C’est également un domaine d’une importance stratégique clé pour le Canada, notamment dans le contexte de la souveraineté canadienne et des intérêts concurrents dans la région – y compris ceux des pays indo-pacifiques dont les activités, les capacités et les influences dans l’Arctique se développent plus rapidement et de façon disproportionnée que celles de leurs homologues nord-américains et européens.

Alors que le gouvernement du Canada a identifié le bassin indo-pacifique comme une région d’une importance stratégique renouvelée, un lien direct entre les intérêts du Canada dans l’Arctique et ceux du bassin indo-pacifique devient de plus en plus pertinent et important – plus important, sans doute, que les relations qui ont historiquement sous-tendu la diplomatie arctique canadienne, notamment celles avec le G7, l’OTAN et les démocraties libérales dans le cadre du discours stratégique occidental traditionnel.

Le Canada doit se tourner vers une approche stratégique plus intégrée, capable de faire progresser l’intérêt national du pays dans un environnement opérationnel de plus en plus complexe et parfois contradictoire. Cet énoncé de politique de la FAP Canada cerne les domaines où les occasions entre les affaires arctiques et indo-pacifiques du pays se chevauchent. Il passe en revue les principaux acteurs de l’Asie dans l’Arctique – la Chine, le Japon, Singapour et la Corée du Sud – et souligne leurs objectifs et activités, ainsi que les institutions et les acteurs présents dans la région. L’énoncé présente ensuite des mesures politiques visant à assurer une meilleure intégration du Canada dans l’écosystème arctique émergent du bassin indo-pacifique et se réfère spécifiquement aux intérêts nationaux du pays dans la région, tels que définis dans les principaux documents de politiques canadiens.

Grâce à cette approche, les auteurs de l’énoncé fournissent un nouveau cadre pour l’engagement canadien dans l’Arctique qui est plus complet, inclusif et favorable à l’engagement plus large du pays dans la région indo-pacifique.

Jeffrey Reeves

Dr. Jeffrey Reeves is Vice-President of Research & Strategy for the Asia Pacific Foundation of Canada. Prior to joining APF Canada, Dr. Reeves was the Director of Asian Studies at the United States Army War College in Carlisle, Pennsylvania. Dr. Reeves has over 15 years direct experience living and working in Asia, including as an Associate Professor with the Daniel K. Inouye Asia Pacific Center for Security Studies in the United States, as a Research Fellow with Griffith University in Australia, and as a University Instructor at Peking University in the People’s Republic of China.

It’s Time for a Policy Reset on Canada-China Relations Xi at Davos: Different Systems, Same Goals, and Lessons for Canada Op-Ed: Experiences from Best Practices in Asia Show a Path Forward in the Fight Against COVID-19 Read more >

Angela Wang

Angela Wang is as a Research Assistant at the Asia Pacific Foundation of Canada and works part time as the Director of the Americas Centre at the Centre for Youth and International Studies. She holds dual master’s degrees in Public Policy and Administration from the London School of Economics and Peking University. She also completed two bachelor’s degrees in Education and French Studies with high distinction from Queen’s University. Prior to joining APF Canada, Angela conducted policy research for the United Nations Office in Nairobi and Immigration, Refugees, and Citizenship Canada. Angela has a keen interest in foreign policy, international relations, and immigration and settlement studies.