Timothy Rodgers

Headshot of Timothy Rodgers

Timothy Rodgers

Quels sont vos intérêts universitaires ou professionnels en ce qui concerne la région de l’Asie-Pacifique? 

À l’université, je me suis surtout penché sur l’économie, la géographie et les transports, ce qui m’a conduit à une carrière et à des intérêts professionnels dans le domaine de l’expertise-conseil en urbanisme et en immobilier. J’ai eu la chance de pouvoir à la fois étudier et travailler à Hong Kong, ce qui m’a permis d’acquérir une expérience directe de la vie dans cette ville et d’établir un rapport personnel avec elle. Pendant mon séjour à Hong kong et mes voyages dans d’autres villes asiatiques, j’ai le sentiment d’avoir acquis une connaissance et une exposition précieuses à la vie urbaine, ainsi qu’aux fonctions et processus administratifs économiques, sociaux et municipaux qui régissent les villes asiatiques de manière unique. Je crois qu’il est important de comprendre et de replacer dans son contexte la façon dont les autres parties du monde fonctionnent et travaillent ensemble, ainsi que de comprendre comment des personnes de différentes origines et cultures se sentent et évoluent dans leurs espaces.

Y a-t-il un endroit particulier en Asie avec lequel vous ressentez une grande appartenance (que ce soit en raison de voyages, de membres de la famille ou une autre expérience)?

Hong Kong est la ville d’Asie avec laquelle je me sens le plus lié, principalement parce que ma mère y est née et que j’y ai grandi de 7 à 17 ans. Ma famille vit toujours à Hong Kong et j’essaie d’y retourner une fois par an.

À votre avis, pourquoi les étudiants et les jeunes professionnels canadiens devraient-ils s’intéresser à l’Asie?

À mon avis, l’Asie est un endroit fascinant et que l’on n’apprend vraiment à quel point elle est différente qu’une fois qu’on y est allé, qu’on y a vécu ou qu’on en fait l’expérience par soi-même. Malgré les temps sans précédent que nous vivons actuellement, notre monde est devenu de plus en plus connecté et intégré. Le fait de comprendre et d’avoir conscience de ce qui se passe en Asie et de la façon dont nous pouvons apprendre les uns des autres est un atout important et précieux, et continuera d’être.

Qu’espérez-vous accomplir cette année au sein du Conseil jeunesse de l’Asie Pacifique de Toronto?

J’espère engager et encourager les jeunes professionnels actuels et futurs que leur intérêt, leur expérience ou leur relation avec l’Asie passionnent et fournir une plateforme de rassemblement, pour partager ces perspectives et ces expériences uniques qui relient les Canadiens et la région Asie-Pacifique.

Avez-vous des livres sur l’Asie à recommander?

Même s’il ne porte pas entièrement sur l’Asie, le livre Straphanger de Taras Grescoe est une lecture fascinante sur les différences et les approches uniques en matière de construction et de transport urbain dans les villes du monde entier, et met en lumière deux villes asiatiques (Shanghai et Tokyo). La façon dont les villes asiatiques diffèrent à bien des égards des villes occidentales et européennes est en grande partie attribuable à la façon dont les villes asiatiques sont planifiées, construites et gérées. Ce livre est une lecture amusante qui élargit vraiment votre perspective des environnements urbains dans le monde entier, et inclut également Toronto!

Parlez-nous d’une de vos expériences intéressantes ou amusantes lors d’un voyage Asie.

J’étais aux Philippines et j’essayais de me rendre à un lieu touristique dans les montagnes. Ma petite amie et moi avons pris un camion-bus local (dont nous avons appris plus tard qu’il s’agissait d’un songthaew), l’arrière de la moto d’un homme et un autobus local pour nous y rendre. Ensuite, nous avons partagé un taxi-fourgonnette sur le chemin du retour. Nous avons été étonnés d’arriver à faire l’aller-retour sans trop de problèmes, et nous avons été aidés par des gens sympathiques tout au long du trajet.

Quelle serait votre prochaine destination en Asie et pourquoi?

J’ai toujours été intéressé par l’exploration du Népal. Après avoir entendu de belles histoires à leur sujet, j’adorerais faire de la randonnée dans les magnifiques chaînes de montagnes et visiter la ville de Katmandou.

Quelle est votre collation asiatique préférée?

En supposant que la définition d’une collation soit relativement large, comme j’ai vécu à Hong Kong, ma collation préférée est le petit pain à l’ananas (bo lo baau) confectionné par une boulangerie locale authentique. Délicieusement sucrés tout en étant croquants et moelleux, ces petits pains me rappelleront toujours de bons souvenirs.