tablet with text

La FAP Canada félicite le membre émérite Pitman Potter pour sa nomination à l’Ordre du Canada

La Fondation Asie Pacifique du Canada (FAP Canada) félicite Pitman B. Potter, membre émérite de la FAP Canada et professeur émérite de la Allard School of Law de l’Université de la Colombie-Britannique, pour sa nomination à l’Ordre du Canada.

M. Potter, Ph. D., dont les recherches portent sur le droit et les politiques liés à la République populaire de Chine et à Taïwan, notamment sur les droits de la personne, le commerce et les investissements étrangers, la réglementation des affaires et le règlement des différends, a été nommé membre de l’Ordre du Canada « pour ses travaux d’érudition qui font jurisprudence dans le domaine des études légales chinoises, ainsi que pour son dévouement et ses services rendus à sa communauté ». Il compte parmi les 99 nouvelles nominations à l’Ordre du Canada faites par Son Excellence, la très honorable Mary Simon, gouverneure générale du Canada, le 29 décembre 2022.

Pitman Potter HeadshotAvant de prendre sa retraite de l’Université de la Colombie-Britannique en 2020, le M. Potter a occupé divers rôles au Faculté de droit Allard de l’université, notamment en tant que directeur du département d’études légales chinoises, directeur du Centre d’études légales sur l’Asie, directeur du programme d’études supérieures et doyen associé. M. Potter a également été directeur de l’Institute of Asian Research de l’Université de la Colombie-Britannique (1999–2008) et titulaire de la chaire HSBC en recherche sur l’Asie (1999–2016). 

« Au nom du conseil d’administration et du personnel de la Fondation, j’adresse mes plus sincères félicitations à notre ami de longue date, Pitman Potter, pour sa nomination bien méritée à l’Ordre du Canada, déclare Jeff Nankivell, président et chef de la direction de la FAP Canada. L’approche réfléchie, équilibrée et collaborative de M. Potter à l’égard de certains des enjeux juridiques et des dilemmes politiques les plus difficiles de notre époque – y compris ceux liés à l’essor et à la transformation rapides de la Chine – a contribué à l’élaboration de lois et de politiques qui équilibrent les principes et l’aspect pratique et, en fin de compte, font progresser nos intérêts nationaux dans un monde en évolution. Nous remercions le M. Potter pour ses contributions et ses services à l’endroit du Canada et des Canadiens. » 

Expert de renommée internationale dont le travail a conduit à d’importantes réformes juridiques et à des avancées politiques au Canada et dans toute l’Asie, M. Potter a soutenu des approches intégrées du commerce et des droits de la personne. En Asie, ses recherches ont porté sur des questions allant de la loi sur la sécurité alimentaire et des systèmes éducatifs dans les milieux ruraux de l’Inde aux politiques du logement de la Chine urbaine.

Il a publié de nombreux ouvrages et essais sur le droit et les politiques de la Chine, dont son dernier livre, Exporting Virtue? China’s International Human Rights Activism in the Age of Xi Jinping (Vancouver : Presses de l’Université de la Colombie-Britannique, 2021), qui examine les défis que la doctrine chinoise des droits de la personne pose aux normes et institutions internationales et formule des recommandations pour des mesures politiques efficaces.

En dehors du milieu universitaire, M. Potter a été consultant en droit des affaires, arbitre agréé de différends en matière de commerce et d’investissement et directeur du Conseil d’affaires Canada-Chine. Il est diacre (à la retraite) de l’Église anglicane et participe activement aux services locaux destinés aux sans-abri et aux personnes dans le besoin de la région métropolitaine de Vancouver.

« Je suis bien sûr ravi, mais aussi honoré d’être invité aux côtés d’éminents Canadiens qui composent l’Ordre du Canada, a déclaré M. Potter dans un communiqué publié par le Faculté de droit Allard. Une telle reconnaissance est extrêmement gratifiante, mais mon travail est déjà une récompense en soi à mes yeux. J’ai eu la chance de consacrer ma carrière universitaire à l’étude de la Chine – en particulier le droit et la politique de la Chine – et j’ai été particulièrement privilégié de collaborer avec un merveilleux groupe de collègues à l’Université de la Colombie-Britannique, partout au Canada et à l’étranger. »

Créé en 1967, l’Ordre du Canada, une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays, reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Cliquez ici pour voir la liste complète des nouvelles nominations.

Avec des renseignements biographiques provenant de la Peter A. Allard School of Law (Université de la Colombie-Britannique)