Women-Only Business Mission

Première mission commerciale virtuelle exclusivement féminine du Canada en Corée du Sud, les 3 et 4 novembre 2020

La Fondation Asie Pacifique du Canada (la Fondation) est heureuse d’annoncer qu’elle dirigera la première mission commerciale virtuelle exclusivement féminine du Canada en République de Corée (Corée du Sud) les 3 et 4 novembre 2020. Dans le sillage du succès de la première mission commerciale exclusivement féminine menée au Japon en avril 2019, la Fondation continuera d’aider les femmes entrepreneures du Canada à diversifier et à élargir leurs débouchés commerciaux dans d’autres marchés asiatiques.

En raison de l’impact de la COVID-19 sur les voyages internationaux, la mission s’oriente vers un format virtuel faisant appel à la technologie. Même si le modèle virtuel ne parvient pas à remplacer entièrement la valeur d’une mission sur le terrain (initialement prévue pour février 2020), il comportera les mêmes éléments, notamment une conférence de deux jours avec des intervenants de haut niveau du Canada et de la Corée du Sud, un jumelage personnalisé entreprise-à-entreprise pour les vingt déléguées officielles et des possibilités de réseautage pour les participantes.  

En outre, le format virtuel de l’événement permet à un nombre illimité de femmes entrepreneures de tout le Canada d’y prendre part, en tant que participantes non déléguées, aux séances de formation préalables à la mission et au programme de la conférence de deux jours de la mission. Ce format en ligne nous permet d’atteindre et de mettre en contact un plus grand nombre de femmes entrepreneures qui souhaitent exporter vers les marchés asiatiques, quel que soit leur emplacement au Canada ou leur degré de préparation à l’exportation.  

Les séances de formation préalables à la mission — qui seront organisées fin septembre et en octobre avant la mission — comprendront une série de webinaires sur des sujets choisis, notamment : les stratégies d’entrée sur le marché, les conditions actuelles du marché, les mesures d’aide gouvernementale disponibles pour les exportateurs, le droit commercial international et le cadre juridique en Corée du Sud, un aperçu de la culture commerciale coréenne, et plusieurs autres sujets.  

Calendrier des séances de formation préalables à la mission :

  • 29 sept. : Corée du Sud en 2020
  • 6 oct. : Mesures d’aide fédérale et provinciale pour les PME
  • 13 oct. : Droit et réglementation du commerce
  • 20 oct. : Expertise technique (déléguées officielles seulement)

La conférence de deux jours mettra en vedette d’éminents dirigeants du gouvernement et des domaines des affaires et de la technologie, ainsi que des séances de présentation d’entreprises par les déléguées, pour mettre en valeur l’innovation canadienne dirigée par des femmes.  

Il y a un nombre limité de places disponibles pour les candidates admissibles qui s’identifient comme étant des femmes. Le thème de la mission est axé sur la promotion des femmes entrepreneures dans les secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), qui fournissent des services, des produits et des solutions qui soutiennent les soins aux enfants, aux personnes handicapées et aux personnes âgées, ainsi que leur style de vie. Les possibilités d’exportation dans le domaine des soins peuvent être définies de façon générale pour inclure, sans que cela soit limitatif, les innovations dans les soins de santé, l’éducation, les loisirs et d’autres produits et services de soins personnels qui favorisent les solutions pour la vie saine, comme l’alimentation, les produits de beauté et les divertissements.  

Pour participer à ces séances de formation préalables ou à la conférence de la mission à titre de non-déléguée, veuillez vous inscrire à notre liste d’envoi, pour être informée de la date à laquelle l’inscription sera ouverte.

Pour présenter une demande pour être déléguée, veuillez prendre connaissance des renseignements ci-dessous à ce sujet.  

POURQUOI LA CORÉE DU SUD?
L’égalité des sexes est une priorité du président sud-coréen Moon Jae-In, qui se décrit lui-même comme étant un « président féministe ». L’Accord de libre-échange entre le Canada et la Corée, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2015, est le premier et le seul accord de libre-échange bilatéral du Canada dans la région de l’Asie-Pacifique. Depuis le 1er janvier 2019, 95 % des exportations canadiennes à destination de la Corée du Sud bénéficient d’un accès en franchise de droits et, d’ici 2032, ce pourcentage passera à 99,75 % des exportations canadiennes. La Corée du Sud est le septième plus important partenaire commercial du Canada et le troisième en Asie, après la Chine et le Japon. En Corée du Sud, on compte 61 villes et 498 millions de consommateurs dans un rayon de 2 000 km, ce qui en fait une porte d’entrée importante dans la région de l’Asie-Pacifique, avec un accès stratégique aux chaînes de valeur régionales et mondiales. Compte tenu de cette dynamique, la Corée du Sud offre d’excellentes possibilités de croissance pour les femmes entrepreneures au Canada.

THÈME DE LA MISSION
Le thème de la mission est axé sur la promotion des femmes entrepreneures dans les secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), qui fournissent des services, des produits et des solutions dans le secteur de l’économie des soins, pour soutenir les soins aux enfants, aux personnes handicapées et aux personnes âgées, ainsi que leur style de vie. Les possibilités bilatérales dans le domaine des soins peuvent être définies de façon générale pour inclure, sans que cela soit limitatif, les innovations dans les soins de santé, l’éducation, les loisirs et d’autres produits et services de soins personnels comme l’alimentation, les produits de beauté et les divertissements, lesquels contribuent tous au soutien et à l’épanouissement des populations actuelles et futures.

Voici les principaux objectifs de la mission :  

1. Présenter mutuellement les innovations sud-coréennes et canadiennes dans le domaine des soins et de la technologie, comme les technologies de l’information et de la communication (TIC), la robotique, l’intelligence artificielle (IA), la biotechnologie, les solutions de la chaîne d’approvisionnement et d’autres produits pour les soins à domicile et l’amélioration de la qualité de vie des aidants naturels et des bénéficiaires de soins.

2. Offrir aux femmes d’affaires canadiennes des possibilités de réseautage bilatéral avec leurs homologues sud-coréennes.

3. Offrir la possibilité d’échanger des idées et des pratiques exemplaires sur la façon de répondre aux besoins croissants des économies avancées qui font face à des défis démographiques, au moyen d’innovations technologiques, de solutions convenant au marché et de politiques publiques.

Avec l’un des taux de natalité les plus bas au monde, une population vieillissant rapidement et une société qui valorise l’enseignement supérieur, la Corée du Sud a fait et continue de faire des investissements dans l’économie des soins une priorité nationale, offrant des possibilités de croissance extraordinaires aux PME (petites et moyennes entreprises) canadiennes appartenant à des femmes ou dirigées par des femmes qui travaillent dans ce secteur.

QUI
Nos déléguées sont des femmes entrepreneures (propriétaires, fondatrices, PDG ou dirigeantes de PME canadiennes de premier plan) qui cherchent à faire croître leur entreprise en Corée du Sud. Dans le cadre de la mission, les entreprises des secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et d’autres secteurs où les femmes sont traditionnellement sous-représentées auront la priorité.
 
Veuillez présenter votre demande ici.  
Les demandes pour être déléguées seront acceptées jusqu’au 24 septembre.  
Les candidates retenues (ou une représentante de l’entreprise) doit être disponible pour assister aux séances de formation préalables à la mission les 29 septembre, 6 octobre, 13 octobre et 20 octobre (heure à préciser).  

CRITÈRES DE SÉLECTION
Les entreprises doivent être prêtes à exporter et démontrer un potentiel de réussite sur les marchés asiatiques. Les entreprises auront :

  • une femme* fondatrice, propriétaire, PDG ou chef de la direction;
  • un produit ou un service commercialisé ou sur le point de l’être;
  • mené des recherches sur les marchés étrangers et les débouchés, en particulier des travaux préparatoires concernant le marché de destination;
  • alloué des ressources (humaines, matérielles, temporelles et financières) à l’internationalisation de leurs activités;
  • un modèle d’affaires défini et des prévisions financières (1 à 2 ans) pour les discussions avec des tiers investisseurs potentiels.

*Comprenant toutes les personnes qui s’identifient comme étant des femmes.

La priorité sera donnée aux entrepreneures qui :

  • ont généré des revenus (ventes, dépenses en immobilisations, etc.) supérieurs à 100 000 $ CA au cours des trois dernières années;
  • ont fait des efforts pour localiser leur produit ou service pour un marché international (pas nécessairement en Asie);
  • ont mis au point une technologie exclusive qui pourrait être concurrentielle à long terme;
  • sont en train de définir la place de leurs principaux produits/marchés et d’établir des modèles de prix raisonnables, avec une stratégie et un pipeline de ventes.
     

Pour renseignements, veuillez communiquer avec :
 
A.W. Lee, Ph. D.
Gestionnaire de programme
Stratégie de croissance diversifiée et inclusive pour les femmes entrepreneures en Asie-Pacifique
Fondation Asie Pacifique du Canada, Toronto
375, avenue University, bureau 205
Toronto (Ontario), Canada M5G 2J5
a.w.lee@asiapacific.ca


Appuyé par

Préparé par